Le trio arbitral de la finale de la CAN a honoré le Cameroun à cette 32èmes édition de la Coupe d’Afrique des Nations. Une première pour Alioum Siddi et Elvis Noupoue, tandis qu’Evariste Menkouande en était à sa 4ème finale de CAN de sa carrière internationale qui a pris fin à l’occasion.

Alioum Siddi (37 ans) : C’est lui qui était incessamment sous les feux des projecteurs pendant cette finale Algérie – Sénégal vendredi dernier au Caire. Natif du Nord-Cameroun, Alioum Siddi n’en était pas à sa première CAN. Il a fait ses débuts dans le tournoi en 2012, a officié en 2013 et 2017. Arbitre international depuis 2008, Alioum Siddi a dirigé l’une des finales de CAN les plus médiatisées, et surtout la première de la CAN à 24 équipes. Sur ce tournoi 2019, il a dirigé 4 matchs (dont le match d’ouverture et la finale) avec 10 cartons jaunes distribués (4ème arbitre lors du match Egypte – Afrique du Sud). Dans la vie civile, Alioum Siddi est un adjudant—Chef dans l’armée camerounaise.

Evariste Menkouande (44 ans) : C’est le vétéran de la bande. En Egypte il était à sa 7ème Coupe d’Afrique des Nations. Déjà plus d’une quinzaine d’année avec le statut d’international, Menkouande est un habitué du haut-niveau. Cette finale Algérie- Sénégal la 4ème d’une carrière internationale bien rempli. L’Assistant numéro un est celui qui a le plus été utilisé par la CAF pendant la CAN égyptienne. 5 matchs (Egypte 1-0 Zimbabwe, Maroc 1-0 Cote d’Ivoire, Algérie 3-0 Guinée, Madagascar 0-3 Tunisie et la finale)  tous comme assistant numéro 1. Aujourd’hui sa carrière d’arbitre est derrière lui, plus qu’il va débuter une formation dans quelques jours pour passer instructeur FIFA. Dans la vie civile, Evariste Menkouande travaille à la police de l’aéroport internationale de Douala, affecté aux services des douanes.

Elvis Noupoué (36 ans) : C’est le plus jeune du trio. Il connait une ascension fulgurante comme arbitre assistant depuis trois ans. Où il a pris part à des compétitions internationales de jeunes (Coupe du Monde U20, CHAN 2018 etc…). Il assoit de plus en plus sa notoriété dans le métier. Absent du match d’ouverture, Noupoué a officié comme assistant numéro puis assistant numéro deux à cette CAN en Egypte. 4 rencontres (Maroc 1-0 Cote d’Ivoire, Ouganda 0-2 Egypte, Madagascar 0-3 Tunisie et la finale Algérie 1-0 Sénégal).  Fils de Jean-Marie Noupoué ancien arbitre et aujourd’hui instructeur fédéral à Bertoua, Elvis veut continuer son ascension pour essayer de faire mieux que son idole au poste d’assistant numéro un, Evariste Menkouande.

Par Ernest M. Ouandié 

CAN 2019 : Le Cameroun honoré par ses arbitres

Nabil Djellit : « L’Algérie a fait son plus mauvais match du tournoi en finale »

Share This