Le défenseur camerounais du RedBull Salzbourg estime avoir été victime d’une injustice de la part de Seedorf et de son staff.

Laissé à quai par Clarence Seedorf et son staff, Jérôme Onguene, défenseur du RB Salzbourg faisait partie des grands absents du groupe présenté par les Lions indomptables à la CAN Egypte 2019. Le sélectionneur lui avait préféré Joyskim Dawa Tchakonte, joueur du FK Marioupol en Ukraine. Un choix qui avait eu du mal à faire l’unanimité, y compris même au sein de la tanière. Selon Petrus Boumal dont un message vocal avait fuité avant de devenir viral sur les réseaux sociaux, Onguene avait été, comme beaucoup d’autres, victime des « magouilles » entretenues par Seedorf et le clan Eto’o qui avait le contrôle de la tanière.

Revenant sur ce triste épisode de sa carrière, au cours de l’émission « Grand Stade » diffusée dimanche dernier sur Canal 2 International, le joueur n’a pas caché sa surprise. « Quand je n’ai pas été sélectionné, moi, je n’ai pas compris… Je pense que par rapport aux matches que j’ai faits, la préparation que j’ai faite, je méritais ma place pour l’Egypte. » A-t-il expliqué.

Onguene n’avait d’autre choix que d’accepter la décision du coach. Mais il n’était surtout pas question de se laisser abattre mentalement. « Moi, je l’ai accepté et j’ai travaillé encore plus. Je me suis dit: si j’ai estimé que je dois aller en Egypte et que le coach estime que non, c’est que je n’ai peut-être pas tout donné. Et moi, je pense que la concurrence n’est pas un problème… Maintenant, je pense que dans la tanière les choses se passent bien, les matches qu’on a pu faire aujourd’hui, je pense qu’on reste sur trois ou quatre matches sans défaite », a-t-il assuré.

Cette désillusion ne l’a pas non plus amené à regretter le choix de s’engager pour le Cameroun, alors d’autres possibilités s’offraient à lui. « Je n’ai pas eu de regret. Moi, mon choix pour l’équipe nationale, c’est un choix qui avait déjà été fait même avant que le coach Seedorf m’appelle et ce n’est pas parce que je n’ai pas été sélectionné pour la Coupe d’Afrique, même si je suis venu pour ça, que dans ma tête, je vais dire, j’aurais dû rester en équipe de France. Moi, je pense que faire ça, c’est être quelqu’un de faible. Moi, je suis travailleur et je me suis dit: on ne m’a pas pris cette fois ci et je montrerai que je devais y aller et je pense que vue la saison que j’ai faite juste après, tout est là. J’ai été deux fois champion d’Autriche, Coupe et Championnat, j’ai fait la Ligue des Champions, j’ai fait de bons matches ».

Le joueur de 22 ans continue de travailler dur, tout simplement pour démontrer que sa non-sélection « était une erreur ».

Récompense : le Chef de l’État offre 22 logements aux 22 lions du Mondial Italie 90

Mondial 90 : Après les joueurs, les entraineurs réclament aussi leurs logements SIC

Share This