Présent en conférence de presse, le sélectionneur Joseph Ndoko a répondu aux questions quant à la préparation de son équipe et sur l’actualité de la poule B.

Comment avez-vous trouvé l’équipe d’Algérie, lors de son premier match?

C’est le football maghrébin, on les a vus jouer et on a eu une idée de ce que cette équipe peut faire. Elles ont un match très important face à nous demain et nous aussi, nous sommes conscients que c’est une rencontre importante pour nous. L’Algérie a beaucoup progressé et elle a compris que l’impact physique était important pour ce genre de tournoi. Avant les algériennes étaient un peu frêle mais elles ont beaucoup progressé et se sont améliorées au point de poser des difficultés au Ghana.

Quelles idées avez-vous de cette équipe et quelles sont les stratégies que vous allez mettre en place pour venir à bout de l’Algérie ?

Je fais une doléance à la CAF. Elle doit mettre les images des matches à disposition comme on le fait ailleurs. Pour l’instant, ça n’est pas encore le cas. Pour améliorer le football féminin, on doit pouvoir fournir les images des rencontres aux équipes. Mais comme je l’ai dit, on a une bonne idée de cette équipe. On doit se concentrer sur notre jeu et c’est à l’Algérie de chercher à savoir aussi ce que nous faisons. Moi j’attends que mon équipe me montre qu’elle a grandi et qu’elle a appris de ses erreurs du premier match.

Pensez-vous que les Lionnes pourront aller au bout ?

Je suis venu ici pour jouer 5 matches. Je ne vais pas aller du dos de la cuillère pour vous dire que je suis venu ici pour gagner. Je pense qu’on peut le faire et on doit rester concentrés en prenant les matches par étape. La première est passée, on attend les 4 autres étapes.

Quel commentaire faites-vous de la défaite du Nigéria et celle de la Guinée équatoriale, qui sont présentées comme des favoris du tournoi ?

Cela prouve que les favoris, c’est sur du papier. Il faut savoir que les équipes ont progressé et cela nous permet aussi de nous faire une leçon. Il faut rester éveillé, même dans notre poule, l’Algérie a posé des problèmes au Ghana, le pays organisateur. Le Mali nous aussi posé des problèmes donc le football c’est sur le terrain. Le Nigeria a été battu par une belle équipe sud-africaine et la Guinée équatoriale qui n’était pas sûre d’être dans cette compétition s’est fait battre par la Zambie qui a aussi de très bonnes joueuses. On est préparé à jouer à fond nos chances et on a les éléments pour changer 5 ou 6 joueuses en gardant la même philosophie de jeu.

Léger Tientcheu à Accra

CAN 2018: Les Lionnes déjà à l’heure algérienne

Lionnes indomptables: Yvonne Leuko forfait face à l’Algérie

Share This