L’attaquante vedette des Lionnes Indomptables a inscrit le second but du Cameroun hier face à l’Algérie, en marge de la 2e journée dans la poule A. Elle mettait ainsi fin à une longue période de disette en sélection.

Les Lionnes Indomptables ont étrillé l’Algérie (3-0).  Mais l’événement de la soirée d’hier est sans doute le but inscrit par le numéro 17 de l’équipe du Cameroun, Gaëlle Enganamouit. Sa célébration intense, après cette réalisation, laissait entrevoir la grande  attente de ce moment. Perdue en sélection depuis 2015, et cible des critiques des médias et des observateurs avertis du football, Gaëlle Enganamouit a mis du temps pour sortir du tunnel. Sa série noire  avait pris forme après le match de poule face à l’Equateur, lors de la dernière coupe du monde au Canada. Elle avait inscrit un triplé historique et après plus rien. Auréolée de son titre de meilleure joueuse africaine de l’année 2015, la buteuse camerounaise était passée à côté de la CAN qu’organisait son pays en 2016. « Il peut avoir des escaliers dans une carrière mais je reste toujours focus sur mes objectifs. Rien ne peut me dérouter, on critique toujours tout ce qui est bon. Les critiques nous permettent toujours de nous améliorer », justifie-t-elle. Même dans la préparation de cette 11e édition de la CAN, l’attaquante d’Avaldsnes n’avait pas montré de bons signaux. Mais elle pouvait compter sur le soutien de son sélectionneur. « Elle reste une grande joueuse. Nous sommes entrain de faire un travail collectif avec elle. Gaëlle Enganamouit reste dans notre projet de jeu et jouera les matches », soutenait Joseph Ndoko, le sélectionneur des Lionnes, à propos de sa joueuse.

Titularisée face à l’Algérie, à la surprise générale, l’ancienne joueuse de Dalian Quanjian F.C a eu une prestation moyenne à la première période avec deux occasions de but. Consciente que c’était le moment où jamais de prouver qu’on pouvait encore compter sur elle,  la pouliche de Joseph Ndoko a fait parler son instinct de buteuse à la 54e minute de jeu. Elle reprenait du plat du pied un centre de Nchout Ajara. Un but qui va certainement faire du bien à son moral. « C’est toujours un plaisir de mettre un but durant une rencontre, un énorme plaisir lorsqu’on met un but avec le vert rouge jaune. Je suis contente de retrouver le chemin des filets. Mais le plus important reste la victoire acquise. » confie-t-elle, un air soulagé. Le coach Ndoko aura donc réussi son pari de redonner de la confiance à sa joueuse, même si elle avoue l’avoir toujours gardée : « J’ai toujours eu confiance en moi. Je n’ai jamais douté de mes qualités. » Sa prochaine sortie avec les Lionnes Indomptables sera encore très suivie puisque jusqu’à présent, elle garde encore une côte de popularité chez les supporters camerounais résidants à Accra. Enganamouit is back ? On a envie de croire. A elle de le prouver sur les prochaines rencontres.

Léger Tientcheu à Accra

 

CAN 2018 (F): A un pas des demies, les Lionnes gardent les pieds sur terre

Gabrielle Aboudi Onguene: “On a une envie de faire mieux qu’en 2016”

Share This