Les Blacks Queens du Ghana et les Lionnes Indomptables du Cameroun ont éprouvé d’énormes difficultés pour venir à bout de leurs adversaires ce samedi à l’Accra sport stadium, à l’occasion de la première journée dans la poule A.

De notre envoyé spécial

Les favoris du groupe A ont tenu leur rang lors de cette première journée de compétions. En match d’ouverture, le Ghana n’a pas eu la tâche facile face à une équipe volontaire d’Algérie. Portés par leur public, elles ont ouvert la marque à la 13e minute de jeu. Gladys Amfobea envoyait un missile qui touchait la barre transversale avant de finir sa course dans les filets de Kahina Takenint, la gardienne algérienne. Les pouliches de la sélectionneuse Fertoul Radia ont globalement subi la rencontre et aurait pu voir le score s’aggraver si les coéquipières de la capitaine Elizabeth Addo n’avaient pas été maladroites sur leurs frappes parfois lointaines.

En seconde période, les algériennes ont parfois sorti la tête de l’eau notamment sur un coup-franc excentré qui a été repoussé par la gardienne Patricia Mantey à la 55e et aussi quelques occasions intéressantes après l’heure de jeu (62, 68e). Les protégées de Basir Kweku débutent donc la compétition à domicile par un succès. En cas de victoire mardi prochain face au Mali, le Ghana pourrait composter son ticket pour le dernier carré comme lors de la précédente édition au Cameroun en 2016.

Le Cameroun domine le Mali

Juste après la rencontre d’ouverture, le Cameroun croisait le Mali. Après avoir été tenues en échec durant la partie de la rencontre, les Lionnes Indomptables, à la 56e, se sont fait avoir sur un contre qui a permis à Bassira Toure de se déjouer de la défense camerounaise avant de servir Aissatou Traore qui ouvrait le score. Les camerounaises ont trouvé l’égalisation sur un corner repris de la tête par Claudine Meffoumetou à la 71e. Sonnées par cette égalisation, le Mali n’avait pas encore fini de digérer ce but qu’il a, deux minutes plus tard, concédé un autre inscrit par Nchout Adjara, sur un retrait d’Aboudi Onguené. Un renversement de situation que le coach Ndoko a expliqué en fin de match : « On a su réagir car, j’ai dû attirer l’attention des filles sur le fait qu’elles devaient changer de style de jeu si elles voulaient remporter le match, on a su réduire la distance entre l’animation offensive et défensive, ce qui a créé un impact et la réaction après avoir été mené est arrivée. On a réussi à se rapprocher de plus en plus des buts et le score est ce que vous savez. ». Cette victoire des Lionnes Indomptables sur le Mali (2-1) leur permet de prendre la première place du groupe grâce à la différence de but.

CAN 2018: Les supporters camerounais mettent le feu à Accra

CAN 2018: Les Lionnes déjà à l’heure algérienne

Share This