Le défenseur camerounais d’Amiens continue de penser qu’il méritait largement sa place dans le groupe conduit par le belge Hugo Broos à cette expédition victorieuse en terre gabonaise. Il dénonce par ailleurs un complot ourdi à cette époque pour l’écarter du groupe.

Aurélien Chedjou faisait partie des grands absents du groupe des Lions Indomptables lors de la Coupe d’Afrique des Nations Gabon 2017, remportée par le Cameroun. Le défenseur d’Amiens, 35 ans, avait fait les frais du géant chamboulement opéré par Hugo Broos, l’ancien patron de l’encadrement technique de la sélection camerounaise, en faisant la part belle à plusieurs joueurs peu expérimentés. La suite, on la connait. La bande à Benjamin Moukandjo dont personne ne vendait chère la peau allait ramener le trophée continental, après un parcours héroïque, posant ainsi une cinquième étoile sur le maillot tricolore. 

Malgré cet exploit pour lequel personne ne pouvait miser un seul centime, Aurélien Chedjou continue d’estimer qu’il méritait bel et bien sa place dans l’effectif conduit à cette expédition en terre gabonaise. Il l’a réitéré vendredi, lors d’un échange avec des journalistes africains réunis au sein de la plateforme Africa Football Média sur le réseau social Whatsapp.

« Pour vous dire la vérité, j’étais assez déçu de ne pas être de cette sélection qui a gagné la CAN 2017. Sans avoir les chevilles qui enflent, je méritais comme ceux qui y sont allés, je méritais d’y être. Pour avoir donné 9 ans à mon pays, je méritais d’y être parce qu’en plus, j’étais à Galatasaray, j’étais titulaire, et c’est quoi les critères pour être appelé dans une sélection ? Au moins être titulaire dans votre équipe. Et pour rappel, j’avais joué pratiquement tous les matches des qualifications, donc, je méritais d’y être. Quand on voit ceux qui y sont allés, je ne veux pas citer de noms, ceux qui ne jouaient pas dans leur équipe, qui n’avaient jamais porté le maillot y sont allés. Je ne veux pas créer de polémique ou quoi que ce soit, pour moi, c’est passé mais dire que j’ai digéré, franchement, je ne l’ai pas digéré. Pour moi, cette Coupe d’Afrique, on me l’a clairement enlevée. » A-t-il martelé.

L’ancien défenseur lillois révèle par ailleurs que sa non-convocation résultait d’un complot ourdi par des acteurs qui auraient privilégié des convocations sur la base des affinités. « Je vais dire ce que les gens ne disent pas, il y a eu du business là-dedans. De la part de qui ? Je ne veux pas donner de noms. Ces gens-là, je les verrai un jour et je leur dirai en face que je sais qu’ils ont fait du business dans mon dos. Je sais que je ne suis pas le meilleur footballeur africain ou camerounais, je ne l’ai jamais été, je ne prétends pas à ça. Pour être lucide et confidence pour confidence, je méritais d’y être. Vous pouvez aller là où vous pouvez aller, je méritais d’être au moins dans les 23. » A-t-il assuré.

Frustrations

Cette discussion avec la presse a été l’occasion pour le joueur d’évoquer une autre mésaventure connue en sélection en octobre 2012, sous le règne de Jean-Paul Akono. Alors que le technicien camerounais avait justifié son absence dans la liste des 18 retenus pour le match Cameroun-Cap Vert comptant pour le dernier tour des éliminatoires de la CAN 2013 par une blessure, Chedjou avait opposé un cinglant démenti via une sortie sur Tweeter. « Dire que j’étais blessé, c’est ça qui m’a frustré, d’où ma sortie sur le réseau social Tweeter, en disant tout simplement que je ne suis pas blessé. Je pense que j’avais été clair là-dessus, il avait le droit de dire qu’il ne compte pas sur moi parce qu’il avait le droit de prendre dix-huit joueurs sur la feuille du match et onze sur le terrain. C’est pour ça qu’il y a des coaches et il y a des joueurs. Mais se cacher derrière ma supposée blessure pour ne pas me convoquer, il fallait bien que j’intervienne parce qu’en plus, mon club Lille voulait que je rentre pour me faire soigner mais je leur ai dit que je ne suis pas blessé. » Explique l’ancien défenseur de Galatasaray.

Une somme de frustrations, visiblement à l’origine de sa décision prise récemment de mettre un terme à sa carrière internationale.

ÉQUIPE NATIONALE : Le Coronavirus a privé ces jeunes joueurs d’une première !

Lions Indomptables – André Onana : « Je pense que je mérite ma place de titulaire »

Share This