En conférence de presse d’avant-match, ce vendredi au Stade d’Alexandrie, le sélectionneur des Super Eagles a assuré avoir eu tout le temps de préparer sa formation.

Le sélectionneur des Super Eagles du Nigéria, Gernot Rohr est conscient des qualités du Cameroun, l’adversaire qui les attend samedi pour le compte des huitièmes de finale de la CAN Egypte 2019. « Je trouve que le Cameroun, même s’il a marqué seulement deux buts, a un secteur offensif redoutable avec de grands attaquants, parmi lesquels le joueur élu meilleur joueur de la CAN 2017 (Christian Bassogog, NDLR) avec d’autres attaquants capables de marquer des buts. Le Cameroun, même s’il est différent de l’effectif d’il y a deux ans et demi a une bonne équipe… Ils ont gardé le même état d’esprit, la même puissance physique », a-t-il indiqué ce vendredi 5 juillet 2019 en conférence de presse d’avant-match au Stade d’Alexandrie.

Le statut de tenants du titre des rois de la forêt constitue aussi un atout. Mais le patron du banc de touche du Nigéria espère qu’il pourrait très vite devenir aussi une faiblesse face au Nigéria. « A la différence de 2017 où ils étaient outsiders, ils sont aujourd’hui champions d’Afrique et cela peut peser lourd sur l’épaule des joueurs qui vont devoir défendre leur titre », fait-il remarquer. Après la défaite surprenante face au Madagascar à l’occasion de la troisième journée de la phase de poule, l’équipe nigériane a eu le temps d’opérer une remise  en question et tirer une leçon d’humilité, avant de se lancer dans la préparation du duel épique face au Cameroun. « La défaite face à Madagascar était un accident… Nous étions qualifiés. Bien sûr que nous ne voulions pas perdre mais les joueurs étaient encore dans l’euphorie de la qualification après deux victoires en autant de sorties… Maintenant, nous savons que nous devons gagner le match face au Cameroun.  Nous avons eu tout le temps de le préparer, d’organiser des séances d’entrainements et des réunions pour essayer de réparer ce qui n’a pas marché », assure le technicien. « Mes joueurs, ajoute-t-il, sont très motivé et je compte dessus pour gagner le match demain »

S’il y a une dernière chose que Gernot Rohr redoute par rapport à la confrontation face au Cameroun, ce sont les erreurs d’arbitrage. « Ce serait dommage, dans un match comme ça que ça se joue sur des erreurs d’arbitrage : des hors-jeu, penalty… il n’y a pas encore le VAR. A ma connaissance, le VAR va intervenir seulement à partir des quarts de finale », craint-il. Pour le reste, le coach de la sélection nigériane assure avoir suffisamment travaillé avec ses joueurs sur les erreurs individuelles commises jusqu’ici dans la compétition. « Nous en avons connu et je pense que nous n’allons pas les répéter, en tout cas d’après ce que les joueurs m’ont montré », a-t-il assuré. Très critiqué par la presse nigériane, Gernot Rohr sait qu’il n’a pas droit à l’erreur. Il essaie de mettre toutes les chances de son côté.

Wiliam Tchango, à Alexandrie \lsdprior

Cameroun – Nigéria : Seedorf minimise l’inefficacité offensive de son équipe

Cameroun-Nigéria : Le Stade d’Alexandrie accueille un invité de marque, 33 ans après

Share This