Le sélectionneur des Lions Indomptables  explique que le plus important pour son équipe, c’est de se créer des occasions. Il invite le public à un peu de patience.

A l’heure du bilan des trois rencontres de la phase de poule déjà disputées à la Coupe d’Afrique des Nations Egypte 2019, l’attaque des Lions Indomptables s’avère être le maillon faible. Le Cameroun n’a inscrit que deux buts (lors du premier match face à la Guinée Bissau) dont un par un défenseur (Yaya Banana).  Stéphane Bahoken reste l’unique attaquant à avoir scoré, alors qu’en dehors de Jacques Zoua, tous les joueurs de ce compartiment ont déjà été utilisés par le coach Clarence Seedorf. A la veille de la rencontre décisive face au Nigéria en huitièmes de finale de la compétition, la question de l’inefficacité offensive est revenue en conférence de presse.

Mais Clarence Seedorf a vite fait de banaliser le sujet. « Je sais que vous êtes anxieux, chaque camerounais veut voir les buts et les buteurs. Le problème, ce n’est pas les buteurs. Le football se joue à 11, on défend à 11 et on attaque à 11. Quand il y a un corner, les défenseurs montent, quand il y a coup franc, les défenseurs montent. Même les milieux de terrain peuvent marquer, tout le monde peut marquer des buts. Nous allons continuer de nous créer des occasions… nous avons toutes les qualités. Avant les Comores (dernier match des éliminatoires de la CAN 2019, Ndlr), tout le monde était inquiet parce que nous avions marqué seulement un but mais nous avons marqué trois buts. Nous ne pouvons pas prédire le résultat…. Nous allons continuer à jouer le beau football comme on l’a fait jusqu’ici », a-t-il réagi. Toujours pour relativiser sur la question, il rappelle que « Le Maroc a terminé en tête de sa poule avec seulement une différence de but de +3 ».

Le technicien néerlandais reconnait néanmoins l’ultra-importance de cette rencontre et assure que ses joueurs aussi en sont conscients. « Nous n’avons pas besoin de rappeler à nos joueurs l’importance de ce match, nous avons un groupe très intelligent. Nous sommes ici pour une mission… Maintenant, nous devons prouver sur le terrain, c’est ça le football. Nous devons jouer, nous devons démontrer que nous sommes une grande équipe en marquant et en gagnant le match », a-t-il indiqué. Il n’est cependant pas question de se mettre une quelconque pression ou se souvenir de la raclée subie par les Lions face aux Super Eagles, le 1er septembre 2017 à Uyo, dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du Monde Russie 2018. « Nous ne vivons pas avec le passé…  Le Cameroun abordera la rencontre avec confiance, nous avons vu l’équipe du Nigéria avoir quelques difficultés… C’est vrai qu’ils peuvent améliorer leur jeu, ils n’ont pas montré tout leur potentiel. Quand vous jouez contre une grande nation, vous avez l’opportunité de montrer vos qualités. Ce sera le cas pour eux, mais aussi pour nous », assure Seedorf. La rencontre Cameroun Nigéria se jouera samedi à partir de 18 heures, heure d’Egypte, soit 17 heures au Cameroun. Le vainqueur de ce duel affrontera celui d’Egypte-Afrique du Sud programmé à partir de 21 heures (20 heures au Cameroun) au Caire.

Clarence Seedorf : « Nous avons joué un meilleur football »

Cameroun vs Nigéria – Gernot Rohr : « Nous savons que nous devons gagner ce match »

Share This