Les Lions Indomptables ont mis à profit leur match contre le Mozambique (4-1) pour rendre un hommage à la fois émouvant et incommensurable aux victimes du massacre de Kumba. 

Les Lions Indomptables du Cameroun sont touchés par la crise anglophone. Lors du match Cameroun – Mozambique disputé jeudi dernier lors de la 3e journée des éliminatoires de la CAN 2022, le public du stade de la Réunification et les téléspectateurs se sont rendus à l’évidence. En plus de porter des brassards noirs, Vincent Aboubakar et ses coéquipiers ont célébré les quatre buts camerounais en pensant aux victimes de la crise anglophone. Emouvant et incommensurable, cet acte a été posé naturellement par les hommes de Toni Conceiçao dans le souci de compatir. “C’était quelque chose de fort, quelque chose qui nous tenait à cœur compte tenu de la situation de notre pays et de nos frères qui sont dans la difficulté. C’était le bon moment pour nous de passer le message, de leur dire que nous sommes avec eux. Que nous sommes derrière eux malgré les situations délicates qu’ils vivent. Nous sommes là et nous pensons à eux,” a confié André Onana. “Je tiens à le préciser. C’était une initiative personnelle des joueurs, c’est eux qui ont demandé à jouer avec un brassard. Dieu merci le commissaire du match l’a accepté, la CAF aussi et puis ils nous ont surpris avec ce geste collectif de se mettre à genou. C’est très fort, je crois que plus que jamais les Lions symbolisent l’unité,” a commenté le président de la Fecafoot.

Equipe nationale : Bientôt les quotas pour les joueurs locaux

CAN 2022 (Q) : RCA-Maroc à Douala

Share This