Hugo Bross fera sans Kameni, Njié, Moukandjo, Aboubakar, Kweuke, Choupo.

Pour son premier test à la tête de la sélection camerounaise, Hugo Bross, le nouveau sélectionneur des Lions indomptables aura du pain sur la planche. Le technicien belge devra se passer d’une kyrielle de joueurs qui lui auraient pu être d’un apport capital.

A commencer par Idriss Carlos Kameni qui a été opéré lundi pour corriger une rupture du ménisque interne du genou droit. Le portier de Malaga, très en forme depuis le début de saison pourra être indisponible pendant six semaines. Depuis le retour dans la tanière du champion olympique 2000, pour la double confrontation contre le Niger, le Cameroun se réjouissait d’avoir enfin dans ses cages un compétiteur de haut niveau. L’équation du remplacement de l’ancien portier de l’Espanyol de Barcelone ne sera guère simple. Il serait difficile de miser par exemple sur un Joseph Fabrice Ondoua qui peine à s’imposer dans les buts de Gimnastic Tarragone (Segunda División B – troisième division espagnole). Ni sur André Onana qui n’est que troisième gardien de l’Ajax Amsterdam.

La meilleure solution pourrait en revanche se trouver en Afrique. Loïc Maxime Feudjou, “banni” après la Coupe du Monde Brésil 2014 aligne des performances intéressantes avec le club soudanais de Al Hilal Omdurman, confortable leader du championnat local.

Hugo Patrick Nyame, gardien du club angolais de Progresso Associaó de Sambizanga depuis le mois de février pourrait aussi être une solution. ses performances lors du dernier CHAN au Rwanda restent fraîches dans les mémoires.

Sur le front de l’attaque, l’absence de Clinton Njie qui n’a pas joué le moindre match depuis plusieurs semaines pour cause de blessure est actée, tout comme celle de Benjamin Moukandjo qui souffre d’une lésion musculaire à un mollet depuis le 20 février. Kwekeu et Eric Maxim Choupo Moting seraient aussi indisponibles.

Aboubakar Vincent quant à lui n’est pas éligible pour le match du 26 mars 2016 à Limbe à cause d’une accumulation de deux cartons jaunes. Il pourra néanmoins prendre part au match retour prévu trois jours plus tard à Durban en Afrique du Sud. Dans ce compartiment aussi, des solutions locales existent. Samuel Nlend de l’Union Sportive de Douala, au delà des qualités techniques par lesquelles il éblouit le public de la Ligue 1, fait montre d’efficacité (3 buts en 2 matches de Ligue des Champions de la CAF). Arnaud Nsemen, le meilleur buteur actuel du championnat (4 buts en six journées) qui évolue au Canon de Yaoundé est lui aussi très en forme. Tout comme William Tchuamani de l’Unisport du Haut-Nkam (2 buts), Franck Pangop de l’Union de Douala (3 buts) ou Rostand Kako de l’UMS de Loum (2 buts).

Hugo Bross qui avait supervisé deux rencontres de Ligue 1 à Douala au lendemain de la signature de son contrat avait affiché son intention d’être attentif aux performances des joueurs locaux.Ces forfaits en cascade lui donnent ainsi l’occasion de passer facilement de la parole à l’acte.

Classement FIFA: Les Lions indomptables gagnent une place

Cameroun-Afrique du Sud: le retour de Song et Nyom

Share This