Ce vendredi 12 mars 2021 à Rabat, sauf coup de tonnerre, Patrice Motsepe devrait devenir le septième président élu de la Confédération africaine de football (CAF). Le Sud-Africain est désormais le seul candidat déclaré, après les retraits de Jacques Anouma, d’Augustin Senghor et d’Ahmed Yahya et à la suspension pour 2 ans du patron sortant de la CAF, Ahmad. Le tout après une opération de communication sur le thème de l’unité au service du football continental.

Quant au patron sortant de la CAF, Ahmad, il ne pourra pas briguer un deuxième mandat, comme il le souhaitait initialement. Suspendu 5 ans par la FIFA, le Malgache a vu cette sanction réduite à 2 ans par le Tribunal arbitral du sport (TAS).

Patrice Motsepe devrait donc être élu par acclamation, vendredi, en vertu des statuts de la CAF. Ce milliardaire deviendra ainsi le premier Sud-Africain et anglophone à diriger l’institution créée en 1957 et basée au Caire.

Elite One : Après une longue pause, Douala renoue avec la compétition

Elite One : Union veut lancer sa saison

Share This