Jeune gardien de but fraichement débarqué en France l’été dernier, précisément à Amiens, Boris Essele a tout pour réussir. De son vécu au Cameroun, en passant ses formateurs, jusqu’en France, l’on voit en ce jeune de 19 ans (Né le 25 Janvier 2000) un futur grand gardien de but. Boris saura t’il saisir la carrière qui lui tend les bras ? Les notes de musique commencent à raisonner de mieux en mieux à l’écoute de ses exploits.

3ème gardien d’Amiens cette saison, Boris Essele a été formé à Nkufo Académy Sport de Yaoundé au Cameroun. Avant de crever l’écran lors de son passage chez les lions U17 à la CAN au Gabon en 2017 et même lors des éliminatoires dudit tournoi. De son mètre 89, on voit un gardien sure de lui, très propre dans ses arrêts et qui n’hésite pas à soigner sa relance (bon des deux pieds, malgré sa préférence pour son pied droit). C’est justement quelques caractéristiques qui lui ont permis de taper dans l’œil des recruteurs. Fruit du G8 Talent, le concours des meilleures académies du Cameroun d’où est aussi sorti Zambo-Anguissa, il signe rapidement pour 4 saisons (jusqu’en Juin 2023) à Amiens son premier contrat professionnel avec l’aide de son agent, Maxime Nana. Âgé de 19 ans, le jeune homme a un avenir radieux devant lui selon les scouts. Avant lui, seul Jacques Songo’o (gardien de but) était parti du Cameroun pour un club professionnel sans transition. Un record vieux de 30 ans qu’il a fait tomber, et dont il ne pense pas attendre le même nombre d’années pour briller au haut niveau.

Le dur apprentissage du Haut Niveau

Troisième dans la hiérarchie des gardiens de l’entraineur Lucas Elsner, Boris Essele fait ses classes avec la réserve amiénoise. Déjà 6 rencontres à son actif, plusieurs arrêts décisifs à son compte, mais quelques buts malheureusement en trop (11) qu’il est entrain de soigner avec son entraineur des gardiens au club, Nicolas Dehon. Sur les récents matchs, il est plus solide. Et dire que ce n’est que la première fois de sa vie qu’il vit une expérience hors du pays. L’un de ses formateurs n’a pas tari d’éloges à son sujet : « Je le déniche à Hope family Académy de Yaoundé. Ses qualités : Il a toutes les qualités fondamentales de base du gardien de but (prise de balle, déplacement, détente horizontale et verticale, timing, concentration, bonne lecture du jeu, autorité sur sa ligne de but, place ses coéquipiers, très athlétique). En revanche il devra mettre un accent sur la concentration. Boris a été meilleur gardien de but départemental du Mfoundi (Région du Centre-Cameroun) lors de la saison 2016/2017 et aussi 2017/2018. » Essama lebogo, son Educateur à Nkufo Académy Sports de Yaoundé depuis 2014, lui souhaite également le meilleur dans ce monde professionnel : « En ce début de carrière professionnelle, je lui souhaite beaucoup de chance et surtout beaucoup de pugnacité dans le travail pour qu’il puisse toujours rester meilleur et continuer à attirer des convoitises ».

Toujours un œil rivé chez les lions indomptables

« J’ai suivi la CAN et j’ai noté qu’il y avait de bons gardiens comme ceux du Sénégal, de l’Algérie et du Bénin. Maintenant, j’espère bien que le Cameroun sera qualifié pour la prochaine Coupe d’Afrique des Nations et que je serais le gardien » avait-il déclaré au soir de signature de contrat de 4 ans avec Amiens. Humble et avisé, Boris Essele sait qu’il lui faut d’abord gravir encore quelque marche pour se retrouver dans la grande tanière. Le vert rouge jaune il connait, et pourrait aussi poursuivre son apprentissage dans les sélections U20 et U23 du Cameroun. Ca ne dépendra que de ses performances qui se bonifient petit à petit. Encore quelques mois, et la planète football découvrira ce jeune prodige tout droit sorti de Nkufo Académy et du tournoi G8 Talent comme Zambo Anguissa avant lui.

Landry Abessolo Manga : Sur les traces de Lionel Messi

Share This