En 2020, l’équipe nationale du Cameroun comme d’autres sélections nationales ne s’est pas beaucoup produite. La faute au coronavirus qui a amenuisé le calendrier des matchs prévus. Les Lions Indomptables ont finalement livré trois matchs notamment contre le Japon (0-0) et le Mozambique en aller et retour (4-1, 2-0). 

Un nul et deux belles victoires, tel est le bilan des Lions indomptables en 2020. Le nul a été enregistré en amical contre le Japon le 9 octobre au Stadion Galgenwaard d’Utrecht au Pays-Bas et les victoires ont été accumulées contre le Mozambique dans le cadre des éliminatoires de la CAN 2022 dont 4-1 à l’aller au stade de la réunification de Douala et 2-0 au retour sur l’aire de jeu du Stade de Maputo.

Ces matchs comptaient pour les 3e et 4e journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations 2022. Aboubakar Vincent a signé son grand retour en sélection en inscrivant un triplé (deux buts à Douala et un à Maputo). Clnton Njiė est revenu aussi en fanfare en marquant un but. Ajoutez André Franck Zambo Anguissa et Serge Tabekou qui ont eux aussi trouvé les filets à une reprise.

Si en 2020 l’équipe n’a disputé que ces trois matchs, c’est en raison de la pandémie de la Covid-19 qui a bouleversé le calendrier des compétitions internationales. Faut-il le souligner que les matchs contre les Mambas de Mozambique étaient sensés se disputer au mois de mars. Les Lions indomptables devaient aussi disputer les rencontres qualificatives au mondial Qatar 2022 mais elles ont été finalement reportés.

Tout compte fait, Antonio Conceiçao qui courait encore en vain derrière ses premiers brillants résultats sur le banc des Lions Indomptables, a su redorer son blason. En cinq matchs, le technicien portugais a engrangé trois victoires et deux nuls.

A cette belle stat, il faut ajouter la concurrence qui est de plus en plus perceptible à certains postes, avec des arrivées et des retours remarquables. Au centre de la défense, la paire Harold Mokoudi et Jean-Charles Castelletto a bien fonctionné au match aller contre le Mozambique en l’absence de Michael Ngadeu et de Jérôme Onguene. A gauche, Fabrice Ngah s’est positionné comme une bonne alternative à Ambroise Oyongo Bitolo. En attaque ça se bouscule désormais entre Aboubakar Vincent, Kark Toko Ekambi, Moumi Ngamaleu, Choupo Moting, Stéphane Bahoken et Serge Tabekou. Au milieu de terrain, de nouveaux éléments ont fait leurs preuves aux côtés de Franck Zambo Anguissa et de Pierre Kunde Malong à savoir Samuel Oum Gouet, Martin Hongla et Jean Onana. Autant de choses qu’il faut retenir de l’année 2020 de la sélection nationale fanion.

Thierry Ndoh : “C’est une année à vite oublier” 

Bilan 2020 : Une année de galère

Share This