je me disais que j’avais fait le nécessaire pour gagner la confiance.

Dans une interview accordée à France Football, l’attaquant camerounais du Stade de Reims, club de Ligue 1 en France se satisfait du bilan de sa première saison dans le club (8 buts en seulement 18 titularisations). En même temps, l’ancien joueur de Nancy n’a pas aimé le rôle de Joker de Luxe dans lequel il a été cantonné tout au long du championnat.

C’est peut-être un avertissement que l’attaquant camerounais, Benjamin Moukandjo adresse à ses employeurs du Stade de Reims, club de Ligue 1 en France avec lequel il vient de livrer une saison exemplaire malgré son statut de remplaçant. Entré à l’heure de jeu lors de la 36ème journée face à Evian, un adversaire direct pour le maintien, alors qu’ils étaient menés 2-1, il a réussi à inscrire l’un des buts les plus importants de la saison pour son club qui s’est finalement imposé 3-2, assurant au passage son maintien.

Ont-ils envie de me garder ? Ont-ils confiance en moi ? Je ne peux pas me contenter d’être remplaçant. Je suis un compétiteur, j’ai besoin de temps de jeu et de confiance.

A-t-il indiqué dans une interview accordée à l’hebdomadaire français France Football.

Malgré ses belles performances, l’attaquant des lions indomptables n’a pas réussi à arracher la confiance de son staff technique qui l’a cantonné dans un rôle ingrat de remplaçant .

Honnêtement, je ne l’ai pas aimé. En début de saison, je me disais que j’avais fait le nécessaire pour gagner la confiance, et devenir un titulaire à part entière. Mon agent m’a beaucoup parlé à cette période là et me disait que le plus important n’était peut-être pas d’être dans le onze entrant mais plutôt de voir ce que je pouvais apporter à Reims. Avec le recul, je me dis qu’il vaut mieux jouer dix matches et marquer dix buts qu’un but en 100. Comme on dit, j’ai fait les stats, et dans le football moderne, c’est ce qu’on regarde…

L’ancien attaquant de l’AS Monaco dit avoir souffert intérieurement de cette situation, sans jamais en faire part aux autres membres de son équipe. Mais il semble en avoir tiré grand profit aussi.

 Je n’ai pas été un élément déstabilisateur. Quelque part, je crois que j’en sors grandi car je suis resté professionnel.

A une journée de la fin de la Ligue 1, le lion indomptable qui a encore un an de contrat avec les rémois semble ne rien exclure.

« Je pense d’abord au Stade de Reims et à son président Caillot qui m’ont fait confiance. Ils m’ont fait venir de Nancy et m’ont permis de réaliser cette saison. Après, on s’interroge toujours sur son avenir. Le bilan, on va le faire très prochainement. J’espère déjà qu’ils sont satisfaits de ma saison. Mais je ne resterai peut-être pas toute ma carrière à Reims. On a toujours envie de nouveaux challenges. »

Déclare l’ancien pensionnaire de la Kadji Sports Academy. Et s’il lui était donné de rester, ce ne serait certainement pas pour jouer le rôle de remplaçant…

Polémique; Nicolas Nkoulou 8èm meilleur défenseur au monde

Stephane Mbia de nouveau champion d’Europe

Share This