Le secrétaire général de la LFPC, Benjamin Beyeck, évoque l’impérieuse nécessité de lancer le championnat à quelques mois du CHAN 2021.

“La préoccupation actuelle des dirigeants de la Lfpc en tête desquels le Général Pierre Semengue, n’est pas de savoir combien de temps il leur reste pour l’échéance de leur mandat. La priorité c’est l’organisation des compétitions pour servir du spectacle sportif au public camerounais qui en est sevré depuis trop longtemps déjà, mais surtout remettre au travail les jeunes qui ont fait le choix de se consacrer à ce métier et en vivre. Il est enfin question de donner du rythme aux footballeurs camerounais, de les rendre suffisamment compétitifs, en prélude au Championnat d’Afrique des Nations (Chan) que notre pays abritera dans moins de deux mois déjà. Il est dommage que cette préoccupation ne soit pas partagée par tous, hélas…” Confie le SG de la LFPC.

Cameroun – Mozambique : Ce qu’il faut savoir sur les Os Mambas

Clinton Njie : “C’est un match important”

Share This