Alors que l’attaquant camerounais multiplie les caprices depuis quelques jours, la direction du club anversois l’invite à se ressaisir.


Le torchon brûle depuis plusieurs jours entre le Royal Antwerp et l’attaquant camerounais Didier Lamkel Ze. Alors que revendiquant une revalorisation salariale ou un transfert, le lion indomptable multiplie les caprices, le club belge n’a pas manqué de le recadrer. « Cette question sera examinée et traitée en interne mais nous voulons insister sur le fait que personne n’est au-dessus du club et que chaque contrat doit être respecté », a écrit mardi la direction du club.


Alors que ses coéquipiers sont de retour sur le terrain depuis lundi, l’ancien joueur de Niort est resté à son appartement. « Je ne reviendrai pas m’entraîner. Je pars d’ailleurs bientôt en vacances. Au Cameroun, revoir ma famille, ou en France… Je pense que je vais quitter le club. Pas de souci s’ils me virent. L’Antwerp doit me donner ce que je mérite. On m’a toujours dit qu’après une bonne saison, je pouvais partir. J’ai parlé au président avant la fin de saison. Il voulait me garder une saison de plus. Cela me va, mais le club doit me payer à ma juste valeur. J’ai reçu une proposition à laquelle je ne pouvais pas adhérer. Il est logique que Lucien D’Onofrio soit fâché. Mais il fallait être clair plus rapidement. » A-t-il indiqué dans la presse.

Liga : Zambo et Villarreal enchaînent

Liga : Toujours pas de victoire pour Nyom et Getafe

Share This