L’attaquant camerounais du Royal Antwerp a affiché une attitude peu correcte lors du match gagné (1-3) mercredi sur le terrain du Standard de Liège en quarts de finale Coupe de Belgique.

Après un geste provocateur de l’attaquant camerounais Didier Ze Lamkel vers la fin du match Standard de Liège – Royal Antwerp envers les supporters liégeois, des échauffourées géantes ont émaillé la rentrée des joueurs aux vestiaires. Une attitude du joueur camerounais fortement déplorée par ses propres coéquipiers qui dénonçaient un comportement inutilement taquin de celui qui traine déjà une réputation de bad-boy dans son équipe et dans le championnat belge. « Il a chauffé le public, on n’avait pas besoin de ça dans un match âpre, houleux » estimait Kevin Mirallas. « On va à nouveau lui parler de cette attitude, qui est surtout dommageable pour lui. N’oublions pas que nous devrons revenir à Sclessin dans les prochaines semaines, en championnat… » Réagissant dans le même sens, Dino Arslanagic a regretté que le match se soit terminé dans la confusion, ternissant la brillante qualification des anversois.  «  C’est surtout dommageable pour son image et celle du club. On va encore devoir jouer à Sclessin d’ici la fin de saison et en playoffs 1 donc j’espère que la situation va se calmer d’ici là. » A indiqué le joueur.

En conférence de presse, Michel Preud’homme le coach du Standard a aussi eu des mots très durs à l’endroit du joueur camerounais dont il a dénoncé l’attitude irresponsable. « C’est l’Antwerp qui a mis le feu aux poudres. On ne peut pas accepter ce qu’il s’est passé, à savoir qu’un joueur chambre notre public. C’est vraiment dur et triste que cela se termine comme ça. Mais à qui la faute ? Lamkel Zé a eu une attitude grotesque vis-à-vis de notre public. » A-t-il accusé.

Le geste de l’attaquant camerounais aura du mal à rester impuni. Le rapport de l’arbitre et celui du match delegate devraient situer les responsabilités dans ces incidents regrettables.  Et des sanctions pourraient suivre. La mauvaise réputation  que laisse désormais Didier Ze Lamkel au public belge contraste avec ses performances sur le terrain. Il compte déjà six buts en 15 matches cette saison et pas moins de quatre passes décisives. En mars 2019, le journal Het Nieuwsblad  rapportait déjà un incident survenu lors d’une séance d’entrainement d’Antwerp après que l’attaquant camerounais de 23 ans ait donné un coup de poing à l’œil de son coéquipier Jelle Van Damme.

Espagne : Toko et Villarreal écrasent Cosmillas CF

Liga : Zambo Anguissa désigné homme du match Villarreal-Getafe

Share This