Entretien avec Chedjou, champion de Turquie 2015!

Aurelien Chedjou; discrètement, mais sûrement, ne cesse de glaner des titres en clubs. Le ton avait été donné en 2011 avec Lille, où il réalise un doublé historique en remportant le championnat et la coupe de France.

Débarqué au Galatasaray en 2013, Chedjou a déjà accumulé à son compteur la super coupe de Turquie en 2013, la coupe de Turquie l’année dernière, et cette année, déjà vainqueur du championnat à une journée du terme, le lion indomptable affûte ses armes pour réaliser le doublé mercredi prochain en finale de la coupe face au Bursaspor.

chedjouBanni injustement par Joseph Owona le patron provisoire de l’administration des lions indomptables, Chedjou a été réhabilité avant la dernière coupe d’Afrique et convoqué in extrémis sur ordre de la présidence de la république grâce à la pression du sélectionneur Volker Finke. Un choix gagnant, car l’ancien pensionnaire de la KSA (Kadji Sport Académie) sera malgré l’échec des lions, le meilleur camerounais de la compétition.

Aurelien Chedjou vient de loin! des spéculations autour de ses performances ont alimenté les chroniques sportives et certains ont évoqué son regain de forme par une baisse de poids. Sa réponse:

J’ai toujours le même poids. Certains n’ont pas compris que les footballeurs ont eux aussi une vie privée et que celle ci n’est pas toujours rose. Ceci dit je ne m’attarderai pas dessus, l’essentiel est d’aller de l’avant.

Aujourd’hui champion de Turquie à l’issue d’une saisons où le Galatasaray a étalé ce qu’il avait de pire en ligue des champions; passant même par un changement de coach en milieu de parcours, Chedjou savoure et fait un clin d’oeil à l’ennemi juré Fénerbahçé   d’Achille Webo.

La saison a été difficile avec le changement de coach et tout ce qui a été dit et écrit sur nous par rapport à la ligue des champions. On nous a attaqué de partout, mais à la fin nous sommes champions. Finalement ce titre a une saveur particulière, car nous devançons en nombre de titres notre éternel rival et sommes encore dans la course au doublé. J’espère vraiment que ça va le faire comme en 2011 avec le Losc.

Au sujet du renouvellement de son contrat qui expire en 2016…

Ah ça il faut en parler avec mes agents, je ne m’en préoccupe pas. Pour le moment je veux “enjoy” ce titre, car j’y ai laissé beaucoup de forces.

Il ne reste plus qu’à croiser les doigts pour le lion indomptable devenu en si peu de temps une icone du Galatasaray.

Entretien avec Chedjou, champion de Turquie 2015

Chedjou Icone du Gala

Ngweni Dassi : « Je ferai tout pour rester dans la tanière »

Lyon veut clairement Nicolas Nkoulou

Share This