Au delà du foot et du show, il y a bien d’autres intérêts plus importants et le défenseur camerounais l’a compris.

Vainqueur de la coupe de Turquie avec son club Galatasaray, Aurelien Chedjou viens de glaner son premier titre avec le Gala.

Après la banane symbolisant la lutte contre le racisme lancée par Dani Alves et relayé par plusieurs stars du ballon rond comme Samuel Eto’o; les réseaux sociaux s’enflamment de nouveau avec la tragédie nigériane signée Boko Haram. Le groupe terroriste est responsable du massacre de dizaines de personnes et de l’enlèvement de plus de 200 écolières au Nigéria, à la frontière Camerounaise.

Un enlèvement qui touche particulièrement Aurelien Chedjou qui a posté sur les réseaux sociaux de son club une photo présentant le message, “Bring Back our girls, no child born to be taken”. Un message emprunté à Michele Obama qui est à l’origine de la  campagne.

Au delà du foot et du show, il y a bien d’autres intérêts plus importants et le défenseur camerounais l’a compris.

Stephane Mbia entre Séville et Liverpool

Bassong en enfer, Loe, Nyom, Ndy Assembe, Zoua en danger

Share This