Malgré la promesse du CTT de les faire jouer en Elite One la saison prochaine, quelle que soit leur position à la fin de l’Elite Two, les Astres de Douala préfèrent servir une démonstration sur le terrain.

En s’imposant largement mercredi face au Dynamo de Douala (5-0) pour le compte de la 26ème journée de l’Elite Two, Les Astres de Douala ont marqué un pas décisif vers la montée en Elite One. Leader au classement avec 45 points, à trois journées de la fin du championnat, il faut pratiquement un miracle pour que le club de Dieudonné Kamdem ne décroche pas sa promotion sur le terrain. Il a pourtant une place déjà réservée en Elite la saison prochaine, à la faveur du procès remporté à la Chambre de Conciliation et d’arbitrage du Comité National Olympique et sportif du Cameroun (CNOSC) face à la Fédération camerounaise de football. Après la promesse faite par le Président du Comité technique transitoire (CTT) en charge du football professionnel, Aboubakar Alim Konate lorsqu’il faisait le bilan de la première partie de la saison, le 16 janvier 2020, Anicet Mbarga Foe et ses joueurs n’entendaient pas  verser dans la facilité.

« Il y a eu cette déclaration du Président du Comité Technique Transitoire qui avait déclaré que les Astres allaient jouer en Elite One quelle que soit leur position. Nous ne nous sommes pas contentés de cette déclaration parce que connaissant très bien notre pays le Cameroun où les décisions peuvent changer du jour au lendemain. On a essayé de mettre tout l’accent et je crois que vous-mêmes, vous voyez comment nous jouons tous nos matches avec tout ce que cela comporte comme adversité. » A déclaré au micro de Lion Indomptable, Anicet Mbarga Foe, patron de l’encadrement technique de cette équipe. Une vision partagée par son attaquant Julien Kamta, auteur d’un triplé face au Dynamo de Douala mercredi. « C’est vrai que dans les médias, il se dit que nous sommes déjà montés. Mais, dans nos têtes, nous voulions juste montrer qu’on n’avait pas le droit de nous envoyer en deuxième division, qu’on ne méritait pas cette relégation. Nous souhaitons monter sur le stade avant que les avant que d’autres décisions ne viennent  des bureaux. Nous, c’est au terrain. » A-t-il renchérit.

Quoi qu’il en soit, évoluer dans l’enfer de  l’Elite Two de façon injuste aura été une expérience frustrante pour l’ensemble de l’équipe des Brésiliens de Bépanda. Le coach Mbarga Foe qui venait de ramener Bamboutos FC de Mbouda en première division, a été particulièrement choqué, lui qui n’avait nullement prévu ce scénario en signant dans le club de la capitale économique à l’intersaison.  « En venant, les autorités des Astres m’avaient donné toutes les garanties de jouer la Ligue 1, ce d’autant plus que je sortais de la deuxième division avec Bamboutos de Mbouda. Je sais ce que c’est que la deuxième division. C’est un enfer, c’est extrêmement difficile. Lorsque la décision est tombée de nous faire jouer en Ligue 2 malgré toutes les décisions de justice qui étaient en notre faveur, on a simplement demandé à nos joueurs de prendre patience et de jouer avec beaucoup de rancune, beaucoup de rancœur et c’est cette rancœur-là qui se matérialise et qui se présente sur le terrain ». Explique-t-il. Les trois derniers adversaires des Brésiliens de Bépanda en championnat se nomment Léopard FC de Douala, AS matelots et Ngaoundéré FC. Un retour des verts et jaunes en première division ne sera que justice.  Mais quid de la réparation des préjudices subis ? Parole à la Fédération Camerounaise de football (FECAFOOT).

Union de Douala : Aboubakari Siddiki offre la victoire face à Avion

Anicet Mbarga Foe : « ça a été une grande frustration »

Share This