Le 12 décembre dernier, l’ancien gardien de but du Tonnerre de Yaoundé, d’Unisport de Bafang, de Stade de Bandjoun, du Celtic Bloemfontein et d’Aris Limassol, a été porté au trône dans son village Meyos, situé dans le groupement Ebang, arrondissement de Soa, région du Centre.

Vincent Ongandzi remplace son père décédé. « Mon père m’a initié aussitôt. Pendant qu’il était encore sur le lit d’hôpital, j’essayais déjà d’exercer ses fonctions. J’essayais déjà de l’assister. Mais maintenant quand il est parti, tout de suite, monsieur le sous-préfet m’a demandé de continuer avec es affaires courantes jusqu’à ma désignation le 21 août dernier », a déclaré le désormais chef du village Meyos sa majesté Vincent Ongandzi à la télévision nationale (CRTV).

Vincent Ongandzi n’est pas le premier ancien Lion indomptable qui occupe ce type fonction. Joseph Antoine Bell, un autre ex-portier est lui aussi devenu gardien de la tradition en 2012 dans son village Mouandè, arrondissement de Ngambè, département de la Sanaga-Maritime.

KV Ostende : Ondoa viré, ils n’attendaient que ça

D2 régionale : Le Centre ouvre les hostilités

Share This