Préparer dès aujourd’hui le mondiale 2018 avec les lions indomptables.

L’élimination honteuse et humiliante des Lions Indomptables à la coupe du monde, Brésil 2014 ne laisse aucun camerounais indifférent. Chacun va de sa stratégie pour éviter une pareille débâcle lors des prochaines échéances. Côté autorités administratives, on a choisi d’ouvrir une enquête pour identifier les responsabilités des différents acteurs de l’expédition foireuse de Samuel Eto’o et ses équipiers.

Les experts du football camerounais de leur côté pensent avoir des solutions, qui permettront d’améliorer les performances des « rois de la forêt tropicale. »

L’entraineur adjoint de New Stars de Douala, Anicet Mbarga Foé, diplômé de l’école de sport de Cologne affirme, a ses petites idées :

« C’est une situation qui nous embarrasse extrêmement dans la mesure, ou depuis la bonne prestation des Lions Indomptables à la coupe du monde 1990 en Italie, plus rien a été fait pour l’amélioration des performances des Lions. Quand je dis, plus rien je parle des infrastructures, de la philosophie qui doit être mise sur pied dans cette équipe nationale et la Direction technique nationale (Dtn). Vous convenez avec moi, que le Cameroun a failli à plusieurs niveaux. On s’est contenté d’avoir des générations spontanées qui nous ont quelque fois données des résultats satisfaisants. »

Constate-t-il. La triste page du Brésil tournée, il faudrait se projeter sur les prochaines échéances:

« Pour avoir de bons résultats sur le long terme, il faut mettre sur pied tout un processus. La prochaine coupe du monde doit se jouer en 2018 en Russie. Il faut déjà qu’on réfléchisse sur l’approche à mettre sur pied. C’est maintenant qu’il faille commencer à la préparer. » A-t-il avoué avant de constater, que les compétitions se suivent et se ressemblent pour les Lions. « En 2010 en Afrique du Sud, on a été lamentable. En 2014 on a été carrément humilié. Qu’est ce qui est fait ? Je pense que c’est le moment ou jamais de poser des jalons d’un fond de jeu qui nous permettra d’améliorer notre niveau de jeu les prochaines années. »

Comment procéder pour sauver les lions indomptables?

Pour transcender ces défaillances systémique:

« Il faut tout simplement, que la Dtn se mette au travail. C’est à elle de définir le morphotype du footballeur camerounais. C’est à partir de ce profil, qu’on essaierait de mettre sur pied un système bien adapté. Ce système doit se concevoir à partir des éléments que nous aurions dans la main. La Dtn doit avoir une base de données capable de nous produire les éléments, qui doivent nous renseigner à peu près sur le système de jeu ou le plan qu’utilisent nos adversaires. On a envoyé trois entraineurs camerounais superviser les adversaires du Cameroun au mondial (Croatie, Brésil et Mexique Ndlr). Heureusement que ces derniers ont ramené des informations.

Nous espérons tout simplement que ces informations soient enregistrées dans une base de données. Cette mission avait été confiée à Paul Le Guen (Ex entraineur des Lions Ndlr) en 2010 avec beaucoup de millions. Aujourd’hui on se rend compte qu’il n’y a pratiquement aucune information. Avec les travaux effectués par les scouts camerounais (Bonaventure Djonkep, Alexandre Belinga et Manga Onguene Ndlr) , on a glané des informations.

Le football évolue et on se doit de s’arrimer aux nouvelles configurations.

« S’il advient qu’on joue encore contre la Pologne, on ne jouerait plus comme on a joué Contre la Pologne de Bogniet, de Lato (ancien internationaux polonais Ndlr) en 1982. Il faudrait qu’on intègre les évolutions qu’a connu le football de ce pays. Si on ne possède pas ces informations le football camerounais restera en marge».

Débâcle des lions indomptables; jean Bruno Tagne déballe tout (vidéo)

Lions indomptables; Volker finke accuse 7 joueurs

Share This