Le président du Comité Technique Transitoire en charge du football professionnel était l’invité surprise du classico Union de Douala-Canon de Yaoundé, dimanche au Middle Farm Stadium de Limbe. Il a profité de l’occasion pour faire un petit bilan sur le déroulement du championnat après 12 journées. D’autres sujets comme le maintien des Astres et New Stars de Douala en Elite Two malgré des décision de justice à eux favorables, ou  la rumeur qui annonce un mouvement des présidents de clubs pour réclamer d’autres tranches de subventions n’ont pas échappés à l’échange qu’il a bien voulu accorder à Lion indomptable.

Rendu à la 12ème journée du championnat. Est-ce qu’on peut dire que vous êtes totalement satisfaits ou qu’il y a des choses à améliorer ?

Dans la vie, il y a toujours des choses à améliorer, nous continuons à travailler. Si vous arrêtez de vous améliorer, c’est le début de la médiocrité. Donc, il faut continuer à travailler, nous avons la volonté de le faire. Nous sommes cependant satisfaits du déroulement du championnat, nous sommes rendus à la 12ème journée, les matches se jouent normalement, nous avons affaire à de belles équipes qui produisent de belles rencontres, les spectateurs reviennent au stade, il faut continuer à travailler, à soutenir ces équipes-là et c’est l’occasion pour moi de demander aux spectateurs de venir pour soutenir leurs équipes et je suis sûr qu’on aura une très belle compétition.

Quel est le regard que vous portez sur l’arbitrage après les 12 premières journées ?

De l’écho que j’ai des acteurs, c’est-à-dire les présidents de clubs et les spectateurs, ils disent que l’arbitrage s’est nettement amélioré. C’est les échos qui me parviennent. Et comme ce sont ceux qui sont concernés, je pense que l’arbitrage s’améliore effectivement. Nous travaillons pour améliorer les conditions des arbitres, nous portons aussi un œil attentif sur les problèmes d’éthique et jusqu’à présent, il n’y a pas de gros problème.

Quand on vous parle des Astres et de New Stars qui revendiquent leur retour en Elite One suite à des décisions de justice à eux favorables, quelle est votre réaction ?

Ce sont des affaires juridiques qui sont héritées des compétitions passées. Pour nous, ces affaires-là sont réglées par les juridictions compétentes. Nous avons un championnat qui se déroule mais après, il faut laisser les affaires suivre leur cours, ça ne perturbe pas la compétition. Astres va rejouer (en Elite Two, NDLR), c’est une très bonne chose pour ce club-là et j’encourage les dirigeants à faire le nécessaire pour remonter le plus tôt possible parce que c’est une équipe dont on a besoin en première division.

Votre satisfaction sur le déroulement du championnat contraste un peu avec cette rumeur qui annonce un prochain mouvement des présidents de clubs qui revendiquent davantage de subventions. Qu’est-ce que vous en dites ?

Je sais que c’est difficile pour les clubs, financièrement s’entend. C’est difficile pour tout le monde mais les clubs jouent jusqu’à présent et nous travaillons tous ensemble : la fédération, le Comité technique transitoire, les clubs pour trouver des solutions. Pour le moment, le championnat se déroule, nous irons à la trêve le 22 décembre, il n’y a aucun doute là-dessus.

Mais les clubs s’inquiètent au sujet de la subvention de l’Etat qui  n’est toujours pas arrivée alors qu’ils avaient l’habitude de la recevoir avec la Ligue de football professionnel du Cameroun (LFPC) que vous remplacez…

Elle arrivera, l’Etat a toujours soutenu les clubs dans les compétitions locales ces dernières années, et dans une année charnière comme celle du CHAN que nous allons organiser, je suis certain qu’ils vont continuer à le faire. Il faut être patient et travailler.

François Ngougni (Coach Canon): ” Nous allons travailler devant les buts”

Elite One : Daniel Walinjom dément avoir passé deux ans à l’Union de Douala sans salaire

Share This