Le milieu de terrain camerounais dit avoir saisi la FIFA pour protester contre son licenciement par le FC Sion après qu’il ait refusé une baisse de salaire, en raison de la crise imposée par le Coronavirus.

Après s’être opposés à la décision des dirigeants du FC Sion de baisser leur salaire à cause de la crise liée au Coronavirus, Alexandre Song et plusieurs coéquipiers ont été mis à la porte sans autre forme de procès. L’ex lion indomptable considère l’acte de ses patrons comme étant un licenciement abusif et entend défendre ses droits jusqu’au bout. S’exprimant sur RMC, une chaine basée en France, l’ex milieu du FC Barcelone a tout d’abord déroulé sa version des faits.  « On a joué un amical vendredi (20 mars, ndlr) et on était censés rencontrer le président lundi, puis mardi. On n’avait pas de nouvelles. On a reçu un message WhatsApp mardi après-midi pour nous dire que chacun devait signer un papier nous disant qu’on nous baissait nos salaires, qu’on allait nous payer environ 12 000 euros. On devait renvoyer le document le lendemain à 12 heures. On a reçu ce document sans explication », a-t-il déclaré.

Song et ses partenaires se seraient attendus à une négociation plus approfondie. «  Je suis footballeur, ce n’est pas mon travail. Il y a des gens pour vérifier ça on ne pouvait pas le signer, on n’a pas eu de discussion. Tous les clubs discutent aujourd’hui. Notre capitaine n’était au courant de rien. On a décidé tous ensemble de ne pas signer ce document. On voulait discuter », poursuit-il. Alexandre Song qui dit ne se reprocher de rien et son ex équipe devront désormais s’expliquer devant les instances juridiques de la FIFA. « Je n’ai fait aucune faute professionnelle, tous les clubs échangent avec leurs joueurs pour trouver des solutions. On ne comprend pas ce qui s’est passé. Personne n’arrive à comprendre […] Mon avocat va s’en occuper. C’est parti à la FIFA. On va défendre nos droits », a-t-il assuré. En dehors du neveu de Rigobert Song, huit autres joueurs ont reçu la même sanction de la part du FC Sion (Pajtim Kasami, Ermir Lenjani, Xavier Kouassi, Seydou Doumbia, Mickaël Facchinetti, Christian Zock, Birama Ndoye et Johan Djourou), pour avoir refusé une offre de chômage partiel proposée par leur président pour faire face à la pandémie du Coronavirus.

Coronavirus : Alexandre Song, Christian Zock et plusieurs autres joueurs remerciés par le FC Sion

Coronavirus : Carlos Kameni y va de son message

Share This