Grâce à la modification des textes de base de l’instance faitière du football camerounais intervenue au cours de la session extraordinaire de l’assemblée générale tenue le vendredi 26 juillet 2019, l’homme politique camerounais peut désormais cumuler sa fonction  de deuxième vice-président de la fédé et son écharpe de député à l’Assemblée Nationale.

C’est désormais évident que Joshua Osih n’a aucune intention de lâcher son prestigieux poste de deuxième vice-président de la Fédération camerounaise de football (FECAFOOT). Invité à choisir entre ce strapontin et son écharpe de député à l’assemblée nationale, deux fonctions incompatibles selon les textes jusque-là en vigueur à la FECAFOOT, le candidat du Social Democratic Front à la dernière élection Présidentielle, le 7 octobre 2018 a longtemps entretenu le dilatoire, en attendant sans doute la modification des textes de la FECAFOOT planifié par l’exécutif élu le 12 décembre, pour légaliser son cumul. C’est désormais chose faite. Le député du Wouri Centre peut pousser un ouf de soulagement. Grâce à une roublardise savamment organisée, ils ont pu obtenir l’approbation des modifications sollicitées à l’assemblée générale réunie en session extraordinaire le vendredi 26 juillet.

« C’est une question qui a fait l’objet de longues discussions au comité exécutif. Effectivement l’un de nos vice-présidents Joshua Osih pour ne pas le citer est frappé au lendemain de notre élection du problème d’incompatibilité.  Et si vous avez remarqué, toutes les réunions du comité d’urgence, toutes les cérémonies officielles, il n’a jamais été invité, donc nous avons respecté les textes. On lui a rappelé que les textes lui donnent 30 jours pour faire un choix entre les deux fonctions, nous considérons qu’il a fait son choix puisque nous n’avons pas eu signe de lui et nous avons considéré que son choix était fait. Nous ne l’avons plus associé à nos activités. Maintenant les textes, nous les avons soumis à la FIFA  qui trouvaient cette disposition injuste et nous a permis de modifier cette disposition qui ne devait s’appliquer qu’au président de la Fecafoot. C’est pourquoi cette disposition a été changée en conséquence, ce qui de fait, peut permettre à notre deuxième vice-président de reprendre sa place », a expliqué le Président de la FECAFOOT, Seidou Mbombo Njoya au cours du point de presse qui a suivi cette réunion.

On peut dès lors comprendre le sourire qui illuminait le visage du Vice-président de Social Democratic Front au sortir de cette assemblée. En dehors de cette réhabilitation pour laquelle il aurait pesé de tout son poids, Joshua Osih hérite au sortir des réunions du Comité exécutif de la FECAFOOT et de l’assemblée générale extraordinaire tenues les 25 et 26 juillet 2019, de la Présidence du Comité ad-hoc chargée d’examiner les conditions et les modalités de poursuite et d’achèvement des travaux de construction de l’immeuble siège de la Fécafoot. Il a en outre été choisi pour préparer un chronogramme de mise sur pied, au plus tard le 15 septembre 2019, de la ligue spécialisée de football féminin. Des nominations qui pourrait traduire son indispensabilité aux côtés de Seidou Mbombo Njoya qui l’avait déjà choisi au sortir de la première réunion du Comité exécutif de la FECAFOOT tenue le 14 janvier 2019, pour  gérer la crise de leadership qui gangrenaient le Tonnerre Kalara Club et le Canon de Yaoundé.

AGE FECAFOOT : Revue des grandes résolutions

Insolite: Les “Lion’s paper” ou le curieux business de la FECAFOOT

Share This