La fédération camerounaise de Football tarde à se prononcer sur le verdict de la Chambre de Conciliation et d’arbitrage du Comité National Olympique et            Sportif du Cameroun qui ordonne le maintien de New Stars de Douala en Ligue 1.

Dans une sentence rendue le lundi 21 octobre 2019, la Chambre de Conciliation et d’arbitrage (CCA) du Comité national olympique et sportif du Cameroun (CNOSC) a ordonné la réadmission de New Stars de Douala en première division, après lui avoir donné raison dans le procès qui l’opposait à la Ligue de Football Professionnel du Cameroun (LFPC) au sujet du règlement ayant soutenu l’organisation du dernier championnat. Déboutés par la Commission de recours de la FECAFOOT, Faustin Domkeu et ses avocats ont réussi à démontrer devant la plus haute juridiction sportive du Cameroun que le seul règlement valable pour les championnats professionnels de la saison 2018-2019 était celui sorti  de la réunion du Conseil d’administration de la LFPC tenue le 11 janvier 2019 et qui prévoyait la relégation d’une seule équipe de Ligue 1.

Seul problème, la décision tombe alors que la FECAFOOT avait déjà procédé au lancement du championnat trois jours plus tôt, avec un match d’ouverture organisé en grande pompe au Stade Ahmadou Ahidjo entre la Colombe du Sud et Bamboutos FC de Mbouda (2-5). De plus, en confirmant que le seul règlement applicable est celui du 11 janvier 2019, cette sentence induit le repêchage d’un autre club de Ligue 1 relégué la saison dernière (PWD ou Astres) puisque celui-ci prévoyait un championnat à 20 équipes pour la nouvelle saison. Elle aurait aussi une incidence sur la Ligue 2 où l’on devrait envisager le retour de Lion Blessé de Fotouni et de l’Aigle Royal de la Menoua qui avaient rejoint la division régionale. Mais pour le moment, la FECAFOOT ne semble pas encore disposée à mettre en exécution cette décision puisque la rencontre de Ligue 2 devant opposer Ngaoundéré FC à New Stars de Douala ce dimanche 27 octobre 2019 à Ngaoundéré reste maintenue dans la programmation. 

Gagner sur le terrain

Contacté par Lion Indomptable, Parfait Siki, le Chef de Département Communication de l’instance a expliqué que le CTT ne se prononcera que lorsque la FECAFOOT sera notifiée de la décision. « La FECAFOOT n’a pas encore été notifiée de la décision de la Chambre de Conciliation et d’Arbitrage du Comité National Olympique et Sportif du Cameroun (CNOSC). On le comprend car la FECAFOOT n’était pas partie à cette procédure. Quand ce sera le cas, le CTT avisera », a-t-il réagi. La suite des propos du patron de la Communication de l’instance faitière du football camerounais ne laisse pas grand espoir de voir cette décision être appliquée. « Une chose est certaine, ajoute-t-il, le championnat se poursuit avec le nombre de clubs de chaque division, c’est-à-dire 18 pour l’Elite One et 15 pour l’Elite Two. Il est temps que les résultats du stade soient respectés, il faut redonner au jeu toute sa place. L’idée de devoir sa place dans le sport à un verdict hors du rectangle vert ne convient pas à l’esprit du sport… On fera les choses dans le bon ordre : on attend une quelconque notification de cette décision, et après la FECAFOOT dévoilera comment elle entend procéder ». En attendant que l’instance fédérale se prononce, New Stars a saisi vendredi la FECAFOOT par voie d’huissier pour contester sa programmation en Élite Two d’une part, et pour exiger les 8.000.000 FCFA remis à tous les clubs de l’Elite One avant le démarrage du championnat, ainsi que la programmation de ses matchs des 1ere, 2e et 3e journée de l’Elite One d’autre part. L’on s’avance peut-être vers un bras de fer retentissant entre le club de Douala et les dirigeants de la fédération.

FECAFOOT – LE COQ SPORTIF : Mouelle Kombi veut voir clair !

Ligue de Football de l’Ouest : Philippe Fodjo Tabopda, un meuble de la maison dégagé par la FECAFOOT

Share This