Buteur pour son tout premier match en Elite One sous les couleurs de l’Union sportive de Douala, l’ex attaquant des Lions U17 a tout pour parvenir au plus haut niveau.

C’est sans doute le premier nom que le public du Middle Farm stadium de Limbe aura retenu mercredi après le match plaisant entre l’Union Sportive de Douala et APEJES de Mfou (2-1) comptant pour la 8ème journée de l’Elite One. Entré à la 55ème minute, Aboubakari Sidiki n’a eu besoin que de deux minutes pour faire parler ses qualités hors-normes. Héritant d’une passe d’Assana délivrée depuis l’entrée de la surface de réparation, il éliminait son vis-à-vis d’une magnifique feinte avant d’ajuster Junior Ntonye le gardien d’APEJES pour l’ouverture du score. Le public qui a salué la classe et le talent du buteur s’est surtout demandé ce que faisait une telle pépite sur le banc de touche alors que l’Union sportive de Douala ne s’était pas  montrée très inspirée en attaque tout au long de la  première mi-temps. Chacune de ses accélérations sur les côtés constituait un véritable danger  pour la défense d’APEJES.

Difficile d’imaginer que le joueur récemment cédé par le centre de formation d’International à l’Union sportive de Douala disputait ses toutes premières  minutes en première division. « Dès que le coach m’a fait appel pour ce match contre APEJES, j’étais déjà dans mon match dès la direction de l’hôtel, très concentré dans mes objectifs. Quand je suis entré, il était question que je donne le maximum parce que je voyais que mon équipe était en difficulté et je sentais que j’avais la capacité de donner un peu plus pour qu’on puisse obtenir les trois points. C’est ainsi que je n’ai pas eu besoin de cinq minutes pour marquer mon premier but dans le championnat camerounais. » Commente le jeune de 19 ans. Alors qu’il n’avait pas eu l’occasion de montrer de quoi il était capable depuis le début de la saison, la démonstration d’Aboubakari face à APEJES lui permettra indubitablement de bousculer la hiérarchie au sein du groupe des Nassaras. « Je pense que c’est un jeune garçon, il doit juste continuer à travailler. Nous allons lui donner plus de temps pour voir ce qu’il est capable d’apporter pour le groupe », a assuré Daniel Walinjom, le coach principal de l’Union sportive de Douala qui voit d’ailleurs en lui les qualités d’un futur grand.

La joie qu’il a  apportée aux supporters mercredi à Limbe pourrait n’être qu’un avant-goût puisque l’ancien international U17, issu de la promotion amenée par Bertin Ebwelle à la CAN 2017 au Gabon s’est fixé de solides ambitions pour cette première expérience dans le championnat camerounais de première division. « Je souhaite terminer soit meilleur buteur, soit meilleur passeur du championnat camerounais. Je sais que je le peux, par la grâce de Dieu, et par le travail. Je peux obtenir un de ces titres qui peuvent m’ouvrir la voie de la sélection A. Je sais qu’avec l’aide de mes coéquipiers, ça peut aller », projette-t-il. A l’aise sur ses deux pieds, fin dribbleur et surtout doté d’une incroyable pointe de vitesse, Aboubakari Sidiki réunit toutes les qualités pour donner du fil à retordre à toute défense du championnat camerounais.

Aboubakari Sidiki avec les Lions U17 en 2017

Ce grand fan de Sadio Mane et de Liverpool rêve grand et entend se donner les moyens d’atteindre son objectif, celui de réaliser une carrière aussi aboutie que celle de son idole sénégalaise. « C’est mon idole à vie. Je rêve d’être comme lui, pourquoi pas plus que lui. C’est un monstre, avec le travail et la prière, ça ira. J’aime trop Sadio Mane, il a un très bon style de jeu et son comportement, je dois aussi le copier pour arriver au top niveau comme lui, jouer la Champions League européenne aussi », rêve-t-il. Lorsqu’on finit d’observer un tel  talent en Elite One, l’on a envie de demander une seule chose aux sélectionneurs qui clament haut et fort qu’il n’y a pas de joueurs de qualité dans les championnats camerounais : Arrêtez la fainéantise !

Léoard Chatelin Gweth : APEJES tient son « Messi »

Elite one : Panthère du Ndé tombe, Coton sport se relance et Avion FC s’envole

Share This